Volume 8, numéro 11 — Novembre 2008

Alton Ellis

Décès du père du Lovers Rock

Le monde de la musique est en deuil à la suite du décès d'Alton Ellis qui a rendu l'âme durant la nuit du 10 octobre après une longue lutte contre le cancer.

Après la mort de Joe Gibbs en février, celle de Mickey Dread en mars et celle de Johnny Moore en août, c'est une autre étoile de la diaspora artistique jamaïcaine qui s'éteint. Malgré des soins intensifs, Alton Ellis, qui avait été hospitalisé en août, n'a jamais été en mesure de recouvrer la santé.

Alton Ellis

Celui que l'on considère comme l'un des pères fondateurs du rocksteady et du lovers rock était un homme réservé et modeste, selon son entourage. Il a débuté sa carrière de chanteur à la fin des années cinquante en duo avec Eddie Perkins pour quelques chansons enregistrées chez Studio One, du producteur Coxsone Dodd.

Peu de temps après, il a formé un groupe vocal, The Flames, qui a enregistré de grands succès ska et rocksteady pour l'écurie Treasure Isle du producteur Duke Reid, en commençant par une chanson anti rude boy intitulé «Dance Crasher».

Alors que le rocksteady supplantait le ska, Alton and The Flames continuaient de multiplier les succès, notamment avec «Girl I've got a Date», une chanson qui s'est hissé au sommet du palmarès national de la Jamaïque vers la fin de 1966, et au printemps suivant avec «Rock Steady», dont le titre fut donné au nouveau style.

À la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, Alton Ellis a enregistré pour une pléthore de producteurs locaux. En 1973, il a emménagé au Canada, mais s'est finalement installé pour de bon à Londres, en Angleterre, où il a créé sa propre maison de disques, All-tone, qui a lancé la carrière de Janet Kay et propulsé la scène lovers rock.

En 1994, après plus de trente ans dans l'industrie de la musique, sa contribution fut officiellement reconnue par le gouvernement de la Jamaïque qui lui a décerné l'Ordre du mérite. Puis, en 2006, il fut introduit au panthéon du reggae lors d'une cérémonie au Théâtre Apollo de Harlem (New York).

Un an plus tard, les médecins ont diagnostiqué un cancer du système lymphatique. Après un traitement de chimiothérapie, on croyait qu'il avait vaincu la maladie. Malheureusement, le 10 août, il s'est écroulé après la moitié d'une prestation qu'il donnait à Londres. Il est mort deux mois plus tard.

Sauter le menu
Skarlatine > 2008 > Novembre > Alton Ellis

Livre

Parution d'un livre sur les les origines du reggae

Disque

Le groupe ska The Allstonians prépare un nouveau disque!

Actualité

Bunny Lee

Le producteur Bunny Lee reçoit l'Ordre du mérite!

© 2008 — Skarlatine, la fièvre du ska!