Volume 7, numéro 10 — Octobre 2007

The Maytals

Nouvel éclairage sur les Maytals

Le nouvel album de Toots and The Maytals, intitulé Light Your Light, sort au Canada ce mardi 16 octobre.

Ce disque, disponible depuis le 28 août en importation, est très attendu depuis le succès de l'album True Love, honoré en 2005 à la cérémonie de remise des Prix Grammy comme meilleur album reggae de l'année. Cette fois-ci, encore une fois, Toots fait équipe avec des invités tels que Bonnie Raitt sur la chanson «Premature» et Derek Trucks sur la chanson «Johnny Coolman».

Light Your Light

Produit par Richard Feldman, l'album Light Your Light comporte également des reprises d'artistes qui ont grandement influencé Toots, soit «Pain In My Heart» de Otis Redding et «I Gotta Woman» de Ray Charles. Bien entendu, l'album contient de nouvelles compositions, dont «Celia», «See The Light», «Do You Remember» et «Don't Bother Me».

Avec cet album, Toots évoque les sonorités R&B qui l'ont inspiré à ses débuts. Il reprend la démarche artistique qu'il avait amorcée en 1988 avec son album Toots In Memphis, un microsillon qui lui a valu sa première nomination aux Prix Gammy.

45 ans de musique!

The Maytals

L'année 2007 marque le quarante-cinquième anniversaire de fondation des Maytals par Toots Hibbert, l'un des pionniers du ska et du reggae. En 45 ans, 31 de ses chansons ont atteint la première position des palmarès jamaïcains, un record inégalé!

Né à May Pen, en Jamaïque, Frederick «Toots» Hibbert a grandi en chantant du gospel dans une chorale. En 1961, il emménage à Kingston, où il forme, avec Henry «Raleigh» Gordon et Nathaniel «Jerry» McCarthy, un groupe dont les premiers enregistrements sont attribués sous le nom The Flames et The Vikings. Le trio vocal réalise, entre 1962 et 1963, un premier album, intitulé Never Grow Old, avec le producteur Clement «Coxsone» Dodd, chez Studio One.

Accompagnés par les Skatalites, les Maytals, avec leurs harmonies vocales d'inspiration gospel, obtiennent un succès instantané en 1964 lors de la sortie de l'album, éclipsant un autre trio vocal également dans le giron de Studio One à l'époque, The Wailers.

Après deux ans chez Studio One, le trio fait quelques séances de studio pour le producteur Prince Buster avant d'enregistrer son deuxième album en 1965 avec le producteur Byron Lee.

La carrière du groupe s'interrompt toutefois de façon abrupte vers la fin de l'année 1966, lorsque Hibbert est emprisonné pour possession de stupéfiants.

Après sa libération vers la fin de l'année 1967, le groupe commence à travailler avec le producteur sino-jamaïcain Leslie Kong, une collaboration qui donne pour résultat trois albums et une série de succès entre la fin des années soixante et le début des années soixante-dix, incluant «Do the Reggay», «Pressure Drop», reprise par The Clash et par The Specials, «54-46 was my number», reprise par Sublime, et «Monkey Man», le premier succès international du groupe en 1970.

Sauter le menu
Skarlatine > 2007 > Octobre > The Maytals

Disque

Me Mom & Morgentaler

Me Mom & Morgentaler

Retour sur scène et réédition de l'album Shiva Space Machine!

Reel Big Fish

Reel Big Fish

Reel Big Fish signe un album auto-produit…

Histoire

The Specials

Jerry Dammers

Le point de vue de Jerry Dammers au sujet de la la séparation des Specials

© 2007 — Skarlatine, la fièvre du ska!