Volume 7, numéro 2 — Février 2007

One Night Band

Un feu roulant de projets…

Après une année 2006 fort remplie, entre autres avec la sortie d'un premier album, intitulé Way Back Home, ainsi qu'une tournée canado-américaine, le groupe de ska et de reggae One Night Band est de retour à Montréal, où il s'est produit sur scène à maintes reprises. Nous avons demandé à Alexandre Giguère de nous parler des projets qui occuperont le groupe au cours des prochains mois.

1 – Peux-tu d'abord nous présenter brièvement les membres du groupe?

One Night Band (Photo: Lazuli)

«Nous sommes un band en plein contrôle de sa carrière. Nous n'avons pas l'habitude d'attendre les offres mais plutôt de créer nos propres opportunités. En ce sens, nous faisons nous-mêmes le booking, la promotion et nous nous entourons de gens en qui nous avons confiance. Indygene et Stomp Records nous donnent un sacré coup de pouce ainsi que Munch à la caméra et Mélissa aux relations de presse. Nous formons une grande famille, avec moi-même, Alexandre Giguère, à la guitare et à la voix; Éric Morin à la batterie; Laurent Royal à l'orgue et aux chœurs; David Carignan à la basse et aux chœurs; Christiane Charbonneau au saxophone ténor; Jacinthe Michaud au saxophone alto et à la voix; et enfin Patrick Taylor au trombone.»

2 – Quelle est la réaction depuis la sortie de votre premier album?

«Le feedback est vraiment bon jusqu'à présent. L'album est sorti en juillet dernier et depuis ce temps, nous en faisons la promotion. Beaucoup de tournées — plus d'une centaine de spectacles depuis! — et beaucoup de route, mais on récolte aujourd'hui le fruit de nos efforts.»

«L'album a été bien accueilli partout sur notre passage au Québec, au Canada, aux États-Unis, et même dans des régions où nous ne sommes même pas encore allés, par exemple en Europe. Ça fait du bien de voir que le monde apprécie ce dans quoi nous mettons le plus clair de notre temps!»

3 – Vous avez dû avoir une grosse année… Qu'est-ce qu'une journée typique dans la vie du One Night Band en tournée?

«En tournée, malgré le fait qu'on se retrouve dans une ville différente à chaque jour, une certaine routine s'installe. On se lève et on embarque dans le véhicule pour se rendre au prochain spectacle. Un arrêt pour le café — essentiel avec les courtes nuits de sommeil! — et c'est parti. Dans la fourgonnette, on parle de toutes sortes de choses: du show de la veille, du prochain spectacle, de tout et de rien, tout en écoutant de la musique. Les iPods Battles font fureur dans le véhicule de tournée!»

«À destination, c'est l'installation et la balance de son. Une fois tout en place, nous prenons toujours le temps de visiter la ville un peu. La chasse au café internet est aussi une de nos activités favorites.»

«Puis après, c'est le souper et le spectacle. Les imprévus arrivent plus tard en soirée. Quand l'hôtel n'est pas inclus, nous devons absolument nous trouver un endroit où passer la nuit. À ce sujet, nous avons des tonnes d'anecdotes et d'aventures rocambolesques! On ne sait jamais sur qui on tombe, je peux vous le dire… J'écrirai un livre un jour sur ces histoires!»

4 – Votre vidéo-clip pour la chanson-titre de l'album est-il en rotation, a-t-il suffisamment de temps d'antenne?

«Nous avons tourné le clip en tournée avec notre bon ami Munch qui nous a suivi pendant 5 mois dans le but de faire un DVD. Tourné avec les moyens du bord — soit pas grand-chose! — dans plusieurs villes américaines, le clip a donné un résultat très satisfaisant compte tenu des circonstances. À notre retour à Montréal, nous l'avons présenté en primeur à M+. Il se retrouve donc dans leur bibliothèque mais n'est cependant pas en rotation. Vous pouvez par contre faire pression pour davantage de diffusion!»

«Le clip connaît beaucoup de popularité sur le net, via notre site web, You Tube et le site de Bande à Part

5 – Quels groupes ou artistes ont eu le plus d'influence sur votre style de musique?

«Dans l'univers de la musique ska et reggae, mentinonons: Desmond Dekker, The Slackers, The Aggrolites, The Skatalites, Bob Marley, The Kingpins, Prince Buster, Phyllis Dillon, Lee Perry, Chris Murray, et j'en passe. À l'extérieur de la musique jamaïcaine, il y a The Meters, The Beatles, Bob Dylan, The Band, Led Zeppelin et James Brown…»

6 – Allez-vous participer au projet d'hommage à Desmond Dekker produit par Bacteria Buffet Records?

«Oui, nous avons décidé de reprendre la pièce “Keep a Cool Head” à notre façon. Ces temps-ci, nous écoutons beaucoup de early reggae et de skinhead reggaegroove se situant un peu entre le ska et le reggae — et avons décidé d'explorer dans ce sens. Sans être vraiment différent de notre son actuel, cette groove ouvre de nouvelles possibilités au band

«Je crois que notre version sera cool… du moins, je l'espère! Ça sera à vous de juger…»

7 – Avez-vous d'autres projets pour les prochains mois?

«C'est incroyable à quel point nous avons des projets! Nous sommes en train de préparer notre prochaine tournée canadienne qui aura lieu en juillet prochain avec nul autre que Dave Adams. Cette tournée sera vraiment spéciale pour nous, car en plus de jouer notre propre matériel, nous serons le back up band de JFK

«Plusieurs dates sont confirmées dont le Victoria Ska Fest

«À défaut de sortir un nouvel album, nous travaillons très fort pour que notre DVD sorte le printemps prochain. Il consistera à un road-movie de la dernière tournée ainsi qu'un show live complet. Plusieurs petits extras devraient être rajoutés ici et là.»

«Pour ce qui est de l'automne prochain, nous planifions une tournée européenne de deux ou trois semaines. Plusieurs options s'offrent à nous mais pour l'instant, les plans sont de visiter quelque cinq pays en Europe pour appuyer la sortie de notre album là-bas.»

«Si tout va comme prévu, nous devrions aussi enregistrer le nouvel album de JFK en tant que back-up band. Notre rencontre avec lui en septembre dernier a été magique et nous voulons vraiment travailler ensemble. C'est pour cette raison que l'idée d'enregistrer un album ensemble a surgi et nous travaillons fort afin que cela se concrétise.»

«Et maintenant que nous sommes remis de la dernière tournée, le mois de mars prochain et les mois qui suivront serviront à travailler sur du nouveau matériel en vue d'un prochain album. Il n'y a, bien entendu, pas de date de sortie prévue, mais si tous nos plans se matérialisent, l'horaire va être serré et la sortie du nouvel album risque d'être repoussée un peu !»

Sauter le menu
Skarlatine > 2007 > Février > One Night Band

Histoire

The Specials

Coventry Automatics

Les précurseurs de la musique mod-ska, The Automatics

Scène

Bob Marley

Tuff Gong

Bob Marley, figure du proue du rastafari…

The Police

The Police Live

Le trio The Police se réunit sur scène après trente ans!

Marco Calliari

Marco Calliari

La recette du succès selon Calliari

© 2007 — Skarlatine, la fièvre du ska!