Volume 6, numéro 6 — Juin 2006

Desmond Dekker

Desmond Dekker

Le Roi du ska meurt d'une crise cardiaque

(Desmond Dekker: 16 juillet 1941 – 25 mai 2006)

Le chanteur Desmond Dekker est décédé à l'âge de 64 ans d'une crise cardiaque, a annoncé son manager Delroy Williams.

Par Jonathan Béland

Après une tournée en Allemagne, le chanteur avait confié à ses proches qu'il était fatigué. Il avait plusieurs dates de concert prévues et s'apprêtait à remonter sur scène, après quelques jours de répit. Les deux amis de longue date s'étaient rencontrés peu avant la mort de Dekker. C'est un choc, a affirmé Delroy Williams à la BBC. Je pense que je ne m'en remettrai jamais. C'est un pionnier de la musique reggae qui vient de s'éteindre. Croyez-le ou non, Desmond fut la première légende, poursuit Williams. Lorsqu'il a réalisé “Israelites”, personne n'avait entendu parler de Bob Marley. Il lui a pavé la voie, comme à tous les autres.

De fait, Desmond Dekker a fait connaître la musique ska à l'extérieur de la Jamaïque. Le ska a ensuite donné naissance à d'autres styles, tels que le rock steady, le reggae et le dub.

Celui que l'on appelle le Roi du ska, à cause de la chanson «King of Ska», a acquis et conservé son titre à force de travail méticuleux. Même ceux qui n'aiment pas le reggae aiment la chanson «Israelites». En outre, il ne pouvait tout simplement pas faire un mauvais spectacle.

Son œuvre est impérissable, car il a influencé toute une génération de musiciens, aussi bien en Jamaïque qu'en Angleterre ou au Canada. Certaines personnes ne connaissent pas son nom, mais tous connaissent ses chansons.

La chanson «Israelites» est devenue si populaire qu'on a tendance à la classer dans la catégorie musique pop. Pourtant, à l'époque, c'était une chanson très politique, qui dénonçait la condition des opprimés.

Paul McCartney en était un admirateur avoué. En 1968, il fait allusion à Dekker dans les paroles de la chanson ska des Beatles, «Ob-la-di, Ob-la-da», parue sur l'album éponyme du groupe, mieux connu sous l'appellation The White Album. Il avait une bonne attitude, c'était un excellent auteur-compositeur, explique Toots Hibbert des Maytals, un ami de Dekker depuis qu'ils avaient enregistré ensemble durant les années soixante à Kingston. Évidemment, il aurait mérité plus de crédit pour sa contribution. L'histoire de la musique retiendra qu'il a influencé des groupes tels que The Sex Pistols et The Clash.

Lorsque Dekker a placé son premier titre sur les palmarès britannique, le ska et le reggae étaient des rythmes obscurs, peu connus à l'extérieur des Caraïbes. Avec le succès «007 (Shanty Town)», il a placé la musique jamaïcaine en bonne position sur la mappemonde.

Il a aussi contribué a lancé une mode en Grande-Bretagne, à mesure que les jeunes mods, et plus tard les skinheads, ont adopté des éléments de la culture rude boy issue des ghettos de Kingston. Cette chanson est devenue une hymne faisant allusion aux films de la série James Bond, mais aussi à Ocean's 11 de Frank Sinatra, un chanteur de charme associé de près à la mafia américaine. Chantée en patois Jamaïcain, cette chanson est la première de Dekker à se hisser dans le Top 20 britannique (elle a atteint la douzième position). Cette ode à la violence des ghettos a connu une seconde carrière en 1972, lorsqu'elle fut retenue pour la trame sonore du film The Harder They Come.

Mais c'est avec «Israelites» qu'il a eu son premier numéro un. Pendant vingt ans, cette chanson fut la chanson reggae la plus vendue, un exploit hors du commun.

Desmond Adolphus Darces à Kingston le 16 juillet 1941, Dekker est devenu orphelin à l'adolescence. Il a commencé à travailler comme soudeur. En 1961, il auditionne pour Coxsone Dodd à Studio One et pour Duke Reid chez Treasure Isle. Ni un ni l'autre ne fut impressionné par son talent.

Il obtient un contrat avec Leslie Kong chez Beverley's, mais n'enregistrera pas avant 1963. Derrick Morgan, responsable des auditions pour Leslie Kong, se rappelle Dekker venant frapper à la porte de Beverley's pendant deux ans: Lorsqu'il est arrivé avec une chanson intitulée “Honour Your Mother and Father”, nous avons décidé de l'enregistrer. La chanson fut distribuée au Royaume-Uni chez Island, grâce à Chris Blackwell, la même année que s'est formé le trio vocal The Wailers.

Cet été, Dekker devait se produire au Reggae Sunsplash pour sa première prestation en Jamaïque en trente ans, mais le destin en a voulu autrement.

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Juin > Desmond Dekker

Disque

One Night Band

Way Back Home

Premier album du One Night Band, Way Back Home

Histoire

The Selecter

The Selecter

Le groupe The Selecter capitule en 1981…

Bob Marley

Bob Marley

Biographie de Bob Marley

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!