Volume 6, numéro 9 — Septembre 2006

Rancid

Trois fois plutôt qu'une

En attendant un nouvel album de Rancid prévu pour le printemps prochain, le légendaire groupe de la Californie est sur la route dans le cadre d'une tournée nord-américaine.

Le groupe a donné trois spectacles au Spectrum de Montréal, dont deux à guichet fermé avec les Planet Smashers. Le quatuor, qui a juré de ne jamais faire deux fois le même spectacle cet été, a pu également compter sur l'appui des gars de Ripcordz et de Big D and The Kids Table.

En plus des chansons du répertoire de Rancid, les spectateurs ont eu la chance d'entendre quelques pièces de Lars Frederiksen and The Bastards et d'Operation Ivy, le groupe que Matt Freeman et Tim Armstrong ont formé en 1987.

Rancid

Après la séparation d'Operation IVY en 1989, Armstrong et Freeman, deux amis d'enfance, multiplient les tentatives, dont les groupes Dance Hall Crashers et Downfall, qui obtiennent relativement peu de succès. En 1992, le duo et le batteur Brett Reed forment Rancid et sortent un album éponyme l'année suivante. Le bassiste de UK Subs, Lars Frederiksen, se joint au groupe en 1994, l'année où sort une galette rockabilly intitulée Let's Go.

Puis, en 1995, l'album And Out Come The Wolves permet au groupe de goûter au succès avec les pièces ska «Time Bomb» et «Ruby Soho», qui sont en rotation sur le réseau MTV. En 1998, le groupe se rend à Kingston, en Jamaïque, pour enregistrer Life Won't Wait, un album qui marque le retour au source du groupe, avec l'introduction d'éléments reggae, jazz, ska et de morceaux punk old-school, traduisant l'influence de groupes comme The Clash.

En 2000, Rancid revient à la charge avec un nouvel album éponyme, communément appelé Rancid V, Rancid 2000 ou Rancid 5, afin d'éviter la confusion avec le premier album. Cet album constitue une coupure nette avec son prédécesseur: c'est un disque de hard-core très violent. Ses auteurs ne donnent aucune interview pour l'occasion et ne tournent aucun vidéo-clip. En 2003, le groupe présente Indestructible, un album qui est une sorte de condensé de tous les albums précédents, avec du ska, du hard-core et du punk old-school.

Le groupe fait une pause en 2004. Le bassiste Matt Freeman remplace John Maurer dans le groupe Social Distortion, mais il ne participe pas à l'enregistrement de l'album Sex, Love and Rock 'n' Roll. De son côté, Tim Armstrong n'est pas l'homme d'un seul projet. En 2002, il sort un album du groupe Transplants, dans lequel il chante, il joue de la guitare et de la basse. L'album éponyme regroupe plusieurs styles: rap, drum and bass, jungle et hard-core. Le deuxième album, intitulé Haunted Cities, sort en 2005.

La même année, Matt Freeman apprend que ses poumons sont atteints d'un cancer. C'est la raison qui explique son absence au Spectrum de Montréal le mois passé, mais on devrait entendre le son de sa basse sur le prochain album de Rancid, dont la sortie est prévue au printemps 2007.

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Septembre > Rancid

Scène

English Beat

Dance Crazed Too!

La tournée Dance Crazed Too! avec The Beat et The Selecter

Disque

Studio One

One Love at Studio One

Histoire de la maison de disques Studio One

Histoire

The Specials

Coventry Automatics

Ville de Coventry, épicentre de la musique mod-ska

The Selecter

The Selecter

Quelques faits d'armes du groupe The Selecter

The Beat

Dave Wakeling

Que sont devenus les membres du groupe The Beat?

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!