Volume 6, numéro 4 — Avril 2006

Big D & the Kids Table

Un groupe rocambolesque prêt à souffrir pour son public

La tournée Frostbite s'est arrétée au Spectrum de Montréal le jeudi 30 mars dernier, avec Big D and the Kids Table, Flatliners, Bigwig, Death By Stereo et Mustard Plug.

Ce spectacle marquait le retour de Dan Stoppelman au Canada, banni du pays pendant cinq ans. Avec des thèmes évocateurs et des paroles mordantes auxquelles les admirateurs peuvent se rapporter, ainsi qu'une section rythmique et une section de cuivres sans égal, les spectacles rocambolesques de Big D and the Kids Table sont des incontournables.

Big D and the Kids Table

Le groupe n'hésite pas à souffrir pour son public! Rares sont les spectacles qui finissent sans quelques ecchymoses, bosses, éraflures ou contusions… Le chanteur, Dave McWane, s'est fréquemment blessé en plongeant dans la foule; le bassiste, Steve Foote, a brisé une scène dans presque tous les états américains et le guitariste, Sean P. Rogan, s'envole à partir de n'importe quelle pièce d'équipement sur laquelle il peut grimper.

Durant la tournée à guichet fermé Ska is Dead, and You're Next, en février 2004, avec Catch 22, Mustard Plug et The Planet Smashers, Dave McWane fut victime d'une hémorragie après qu'il eut plongé de la scène jusque dans la foule, le sang s'échappant d'une entaille sur la téte et éclaboussant la majeure partie de la première rangée.

Le chanteur a continué sa performance sans réaliser que toute l'audience et ses propres compagnons de scène le dévisageaient avec inquiétude parce que la moitié de son visage était couvert de sang, qui dégoulinait sous sa chemise jusqu'à ses mains… En terminant la dernière chanson de la soirée, il s'est méme excusé de ne pas pouvoir en faire davantage parce qu'il avait de la difficulté à se concentrer!

Le plus impressionnant à propos du groupe punk-ska est sa capacité de se faire connaítre à l'extérieur de Boston, sans aide, sans publicité, juste avec de la bonne musique et des spectacles parfaitement déjantés.

Délinquant!

Les membres du groupe de Boston se sont fait arréter à la frontière canado-américaine après avoir omis de révéler à un patrouilleur des douanes la véritable raison de leur séjour au Canada.

En route pour se rendre à un spectacle, ils ont plutôt affirmé au fonctionnaire qu'ils allaient enregistrer, une astuce qui avait toujours fonctionné auparavant.

Mais cette fois-là, le douanier a fouillé la fourgonnette et découvert que le groupe allait se produire en spectacle à Montréal. Il a aussi découvert le montant du cachet et quelle valeur de marchandise avait traversé la frontière illégalement.

Le trompettiste, Dan Stoppelman, fut conduit en prison pour avoir «menti à un officier des douanes». Le reste du groupe a dû rebrousser chemin en pensant à leur ami et au concert à guichet fermé qui les attendait. Le groupe fut banni du Canada pour une année complète et Dan Stoppelman, pendant cinq ans.

L'album, How It Goes (Springman Records, 2004), a l'ambition d'élever le groupe parmi les meilleurs groupes punk-ska du monde avec, finalement, l'aide, la promotion et l'appui d'une maison de disques.

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Avril > Big D and the Kids Table

Interview

Go Jimmy Go

Entrevue avec Go Jimmy Go

Hi-Jack

Hi-Jack

Entrevue avec le groupe Hi-Jack

Disque

Streetlight Manifesto

Réédition de l'album Keasbey Nights

Histoire

Sound Systems

L'Histoire du reggae

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!