Volume 6, numéro 3 — Mars 2006

Westbound Train

Ne ratez pas le train!

En janvier dernier, Matt Collyer, de Stomp Records, annonçait que le deuxième album de Westbound Train, Five To Two, allait sortir avec le sceau de sa maison de disques imprimés au verso de la pochette.

Par Jonathan Béland

Le groupe de Boston vient de signer avec Hellcat Records, la compagnie de Tim Armstrong (Operation IVY, Rancid, The Transplants), mais Stomp Records s'était entendu juste avant avec Westbound Train pour la production de cet album.

Westbound Train

La musique de ce groupe récemment sorti de Boston se fait entendre depuis 2001. Westbound Train a déjà gravé sa marque sur la scène grâce à des tournées nationales ininterrompues et ses nombreux enregistrements. La musique de leur album Searching for A Melody (Stubborn Records, 2002) est dotée d'un style fluide, avec des textes sentimentaux qui se fusionnent à la mélodie sur un rythme auquel il est difficile de résister.

Quiconque les a vu en spectacle en ouverture des Toasters l'an passé ou a écouté leurs disques a pu constater leur style rocksteady, qui n'est pas sans rappeler la musique soul américaine. On peut presque entendre les fantômes de Curtis Mayfield, Jim Croce ou Marvin Gaye dans chacun des couplets que chante Obi Fernandez. Il fait allusion à ces influences et à d'autres — telles que Stevie Wonder et Bob Dylan — si naturellement que l'auditeur est laissé avec le type de satisfaction que l'argent ne peut pas acheter.

Ce n'est pas seulement la façon dont les chansons racontent une histoire ou même la musicalité exceptionnelle du groupe qui le rend si intense et qui en fait un ensemble distinctif, c'est aussi le concept de famille qui unit ses membres, la manière cohérente avec laquelle ils travaillent. Le désire d'éclaircir notre monde obscur est au centre de cette coalition salutaire.

En 2004, Westbound Train prépare le public a un changement de direction musicale avec son deuxième album — et premier disque réalisé de façon indépendante avec le propre label du groupe, Relative Records. Le groupe a invité des artistes parmi les plus influents de la scène ska, avec Alex Desert du groupe Hepcat, qui fait entendre sa voix sur trois chansons, et King Django, de Skinnerbox et de Stubborn Allstars, qui offre quelques conseils pour l'écriture des textes. Intitulé Five To Two, l'album est disponible depuis le 14 février dernier dans une version rééditée chez Stomp Records.

L'enregistrement du troisième album a pris un mois. C'est la première fois que Westbound Train consacre autant d'énergie en studio. Le public pourra apprécier la valeur du travail du groupe de Boston plus tard cette année, lorsque le disque sortira chez Hellcat Records.

Le groupe est composé de Jesse Hayes à la batterie, Cory Williams à la guitare, Thad Merritt à la basse, Obi Fernandez à la voix, Rich Graiko à la trompette, Gideon Blumenthal au clavier et Dave Holden au saxophone ténor.

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Mars > Westbound Train

Entrevue

The Afterbeat

Lancement de l'album Personals du groupe ska The Afterbeat

Scène

The Skatalites

La formation jamaïcaine The Skatalites en tournée…

Disque

King Django

Roots Tonic

La concoction Roots Tonic de King Django

Histoire

2-Tone Week

Too Much Too Young

Palmarès des dix meilleures chansons produites par la maison de disques 2-Tone

Louie Dog

Louie Dog

Le membre canin de Sublime, Louie Dog, mort depuis cinq ans…

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!