Volume 6, numéro 3 — Mars 2006

The Afterbeat

Entrevue avec le chanteur Mike Reis

Peu de temps après le lancement en janvier du premier album du groupe The Afterbeat, intitulé Personals (Bacteria Buffet, 2005), le chanteur et guitariste de la formation de Winnipeg, Mike Reis, répond à nos questions et dresse un bilan positif depuis la sortie du disque.

1 – D'abord, j'aimerais que vous présentiez les membres du groupe à nos lecteurs…

«Nous sommes un groupe composé de sept musiciens: Je suis Mike Reis, je joue de la guitare et je chante. Il y a Jeff Hindy à la batterie, Leif Gobeil à la basse, Jennifer Agnew à la trompette, Jessica Brown au clavier et à la voix, Denis Gaudry au trombone et Steve Anderson au saxophone.»

2 – Comment s'est passé le lancement du disque, en janvier?

«Très bien jusqu'à maintenant! La rétroaction depuis la sortie de l'album est très positive. Le disque a une presse favorable. Le grand nombre de critiques et de positions au palmarès à travers le Canada facilite l'organisation des spectacles.»

3 – Quelle est la rétroaction depuis que le disque est enfin sur les tablettes des disquaires?

«C'est fantastique! Beaucoup de gens apprécient l'album, ce qui nous apporte beaucoup de satisfaction puisque nous avons mis un peu plus d'effort à l'enregistrement. En premier lieu, ce que nous voulions, c'était être fier de nous-mêmes. Au départ, c'était le plus important, mais ensuite, nous avions l'espoir de voir l'enregistrement se distinguer et surclasser les autres disques disponibles chez les disquaires.»

4 – Est-ce que la chanson «Long Road» sera votre premier extrait radio?

«Cette chanson semble la plus intense que nous ayons enregistrée sur ce disque. C'est l'une des chansons préférées du public.»

5 – À en juger par la réaction de la foule sur la piste de danse, quelle chanson obtient le plus de succès ou provoque la réaction la plus inattendue?

«La chansons “Drama Queen” est l'une des chansons que les spectateurs apprécient le plus. En concert, nous ne la jouons pas de la même façon que sur l'enregistrement. La réception de la pièce dance hallEy Yey Yey” n'est pas mal non plus, si on se fie à la réaction du public.»

6 – Quel sera votre prochain extrait radiophonique?

«C'est une question difficile. Ce qui nous intéresse vraiment, c'est que le public aime l'ensemble de l'album Personals. Puis-je répondre que je voudrais que l'album entier soit le prochain simple?»

7 – Est-ce que votre musique est diffusée à la radio d'un océan à l'autre? Est-ce que vous bénéficiez d'un temps d'antenne partout au pays?

«Absolument! Les radios collégiales et universitaires à travers le pays nous consacrent beaucoup de temps d'antenne… Des médias comme Skarlatine favorisent aussi la diffusion de notre musique auprès des auditeurs. C'est l'une des meilleures façons de promouvoir le groupe.»

8 – Quels groupes ont eu la plus grande influence sur votre style de musique, à l'intérieur comme à l'extérieur de la scène ska et reggae?

«Nous avons tendance à puiser nos influences directement des pionniers ska et reggae comme The Skatalites, Desmond Dekker et Toots and The Maytals. L'explosion Two Tone en Angleterre fut la principale raison pour laquelle j'ai commencé à jouer de la musique ska. The Specials, The Beat, The Selecter et ces groupes-là ont eu une influence incontestable sur notre façon d'écrire des chansons.»

«À l'extérieure de la sphère ska, eh bien, il faut admettre qu'il y a sept personnes dans le groupe qui apportent leurs goûts différents autour de la table. Les sources d'inspiration sont très variées: elles vont du jazz au punk de la fin des années soixante-dix en passant par la musique pop des années quatre-vingt-dix

9 – Comment avez-vous choisi le nom du groupe? Est-il modelé d'après le nom du groupe britannique The Beat?

«Nous en sommes venu à choisir ce nom pour faire allusion à la façon distinctive de jouer de la guitare rythmique. Dans la musique ska, l'accent de la guitare est à contre-temps, soit après les temps forts — d'où le nom du groupe — généralement formés d'un silence.»

10 – Est-ce que vous avez l'intention de faire une tournée jusqu'à Montréal ou Québec dans les prochains mois?

«Absolument! Nous planifions nous y rendre bientôt. Nous n'avons pas eu beaucoup de chance lorsque nous y avons joué… mais nous avons l'espoir que le public vienne nous découvrir. Commencez à regarder les affiches ce printemps et espérez davantage avant la fin de l'été!»

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Mars > The Afterbeat

Scène

The Skatalites

La formation jamaïcaine The Skatalites en tournée…

The Slackers

The Slackers' Peculiar

Les Slackers présentent les chansons de l'album Peculiar

Disque

Westbound Train

Westbound Train: Five To Two

Le groupe de Boston Westbound Train réédite l'album Five To Two

Hi Jack

Le groupe Hi Jack procède au lancement officiel de son premier album…

Histoire

2-Tone Week

Too Much Too Young

Palmarès des dix meilleures chansons produites par la maison de disques 2-Tone

Louie Dog

Louie Dog

Le membre canin de Sublime, Louie Dog, mort depuis cinq ans…

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!