Volume 6, numéro 2 — Février 2006

Ska Brawl 2006

Les géants du ska dans l'enceinte intimiste du Petit Campus

Le jeudi 26 janvier, la Tournée Ska Brawl s'arrêtait au Café Campus dans le cadre de la série des jeudis ska produits par Stomp Records avec le groupe de Hawaï, Go Jimmy Go, et l'inébranlable Rob Hingley du légendaire groupe The Toasters, de New York.

La soirée a commencé en douceur avec Lo.Raz.e.pam, un duo acoustique mettant en vedette Lo et Raz des Magnetics. La voix cristalline de Lorraine Muller a fait vibrer le public qui dansait au rythme des chansons des Kingpins et de Lo and the Magnetics.

Plus tard, la sensation hawaïenne Go Jimmy Go a foulé la scène pour une performance remarquée. Connue entre autres pour les chœurs de la chanson «Rock Steady» sur l'album Raw de Chris Murray (Asian Man Records, 2003), la formation a interprété le volet soul et reggae de son répertoire, avec des pièces tirées de ses trois albums: Soul Arrival (Moon Room Records, 2000), Slow Time (2004) et The Girl With the… Fishbowl Eyes (2005).

Le groupe de Honolulu a ensuite cédé la scène aux Toasters, qui ont multiplié les vieux succès, au plaisir des spectateurs: «Two Tone Army», «Dub 56», «Shocker» et «Don't Let The Bastards Grind You Down» ne sont que quelques-unes des chansons interprétées par le groupe. C'est «Two Tone Army» qui a véritablement donné le ton au concert, lorsque les spectateurs ont grimpé sur scène pour danser avec frénésie, dans une sorte de commémoration improvisée à la mémoire des groupes du label Two Tone Records, qui ont inspiré le Britannique Hingley à former le premier groupe de ska aux États-Unis lorsqu'il a compris qu'il resterait plus de six mois à New York.

De plus, le public a eu la chance d'entendre une nouvelle composition, que le groupe a interprété avant de ne l'oublier, laissera échapper Hingley, peu loquace.

Après une performance trop courte — le groupe étant peu familier avec les heures de fermeture des bars au Québec — les Toasters sont réapparus sur scène flanqués de la section de cuivres de Go Jimmy Go pour clôturer le spectacle avec l'époustouflante pièce instrumentale «Matt Davis (Special Agent)».

Ne manquez pas dans les prochaines semaines la publication d'une entrevue que nous a accordé Go Jimmy Go juste avant de grimper sur scène. Pour plus d'information concernant la Tournée Ska Brawl 2006, visitez: www.skabrawl.net

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Février > Ska Brawl 2006

Scène

One Night Band

One Night Band

Jeudis ska avec le One Night Band

Jeudis ska avec Trip The Off

The Magnetics

Lo and the Magnetics (Photo: Richard Arless Jr.)

Lorraine Muller, une figure mythique…

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!