Volume 6, numéro 1 — Janvier 2006

Bedouin Soundclash

Une année exceptionnelle pour les bédouins

On peut dire que l'année qui vient de se terminer fut exceptionnelle pour le trio acoustique Bedouin Soundclash.

D'ailleurs, la seule raison pour laquelle aucune chanson de l'album Sounding A Mosaic (Stomp Records, 2004) ne fait partie de notre palmarès des meilleures chansons ska en 2005, c'est que le disque est sorti en 2004. Pourtant, c'est en 2005 que la pièce «When The Night Feels My Song» a véritablement pris son envol sur les palmarès des radios commerciales. Elle est sur toutes les lèvres ces temps-ci, admet le chanteur et guitariste, Jay Malinowski. J'ai vu des enfants la fredonner avec leurs grands-parents!, s'étonne-t-il. Cela s'explique sans doute par la simplicité de la mélodie, qui rend la chanson très accrocheuse, pense le bassiste, Eon Sinclair.

Bedouin Soundclash

Bedouin Soundclash
(Photo: Dustin Rabin)

L'an passé, le public de Montréal a eu la chance de voir le groupe sur scène trois fois plutôt qu'une: d'abord, dans le cadre de la série des jeudis ska à la mi-janvier au Petit Campus. Quelques semaines plus tard en février, le groupe était de retour sur scène en ouverture du spectacle du groupe The Toasters aux Foufounes électriques. Et puis, propulsé par le succès de la chanson «When The Night Feels My Song», le trio se produisait en programme principal au Club Soda le jeudi 15 décembre 2005 (à guichet fermé).

Pas vraiment reggae, ni réellement folk, le trio de Kingston, en Ontario, s'est fait rattraper par le succès. Réalisé avec peu de moyens, le premier vidéoclip de la chanson «When The Night Feels My Song» était doté d'un cachet artistique remarquable. Mais le groupe a dû réaliser une nouvelle mouture pour correspondre aux standards de l'industrie, ce qui n'a pas nuit à la popularité de la chanson auprès des diffuseurs commerciaux, si bien qu'il a fallu retarder la parution du troisième album, prévu au printemps 2005.

En effet, le groupe avait d'abord prévu se retirer en studio après une série de spectacles pour l'enregistrement de l'album Street Gospels. Le lancement devait avoir lieu avant le Warped Tour 2005, mais les ventes de l'album Sounding A Mosaic ont soudainement décollé, ce qui a changé les plans du groupe… L'album devrait finalement sortir ce printemps.

Retour en arrière

Neuf mois après leur rencontre en 2001, le groupe lance Root Fire, un album enregistré en douze heures sans grandes ressources ni même un studio, se rappelle Malinowski: C'est tout ce que nous pouvions nous permettre… La maison de disques Stomp Records remarque ce travail artisanal et lance l'album au niveau national, et les membres du groupe se produisent sur scène avec les grands noms du milieu tout en poursuivant leurs études universitaires.

Enregistré à Montréal avec le réalisateur Darryl Jenifer des Bad Brains, le disque Sounding A Mosaic (Stomp Records, 2004) propose une facture sonore unique. Bad Brains est l'un des pionniers de la scène hardcore new-yorkaise. C'est un groupe fascinant, selon Malinowski: Ils ont fait fi des règles de l'époque, avec leurs percussions et leur reggae. Notre son est différent, mais nous sommes en mesure de nous rapporter à leurs idéaux. Darryl a réussi à cerner exactement ce que nous voulions créer.

Sauter le menu
Skarlatine > 2006 > Janvier > Bedouin Soundclash

Interview

The Busters

Entrevue avec Richard Tabor

Histoire

L'Histoire du Reggae

© 2006 — Skarlatine, la fièvre du ska!