Volume 5, numéro 3 — Mars 2005

Buck Toaster

L'élite du ska réunie aux Foufounes électriques

Le samedi 26 février aux Foufounes électriques, le label Stomp Records célébrait son dixième anniversaire de fondation.

Les groupes Westbound Train, General Rudie, Bedouin Soundclash et The Toasters étaient de la fiesta.

Skarlatine en a profité pour s'infiltrer afin de rencontrer Buck Toaster, un personnage incontournable de la scène ska, tant pour son apport artistique que pour sa contribution dans l'industrie alternative du disque.

The Toasters

The Toasters

Planqué au kiosque où il vend lui-même les disques de son groupe, il s'occupe d'une activité cruciale, le contact direct avec le public. Pas maintenant…, dit-il. Peut-être plus tard. La prestation de General Rudie bat son plein lorsqu'il finit par se libérer pour nous consacrer les vingt minutes promises par l'entremise de son agent de presse. Le dixième anniversaire de Stomp Records? Vraiment? Savais pas… En fait, on est là pour lancer le DVD, mais c'est une heureuse coïncidence. Une première impression déstabilisante qui favorise malgré tout la compréhension du personnage: il se consacre pleinement, sans demi-mesures.

Anciennement établie à New York, sa nouvelle maison de disques est installée en Oklahoma, mais il vit en Espagne. C'est beaucoup d'heures d'avion, mais avec l'avènement d'Internet, je suis en ligne à n'importe quelle heure du jour. Cela lui permet entre autres de s'occuper de Megalith Records, qui se porte plutôt bien. On travaille à petite échelle, avec un petit réseau de confiance. La nouvelle compagnie est très différente de Moon Ska Records, qui a dû fermer ses portes en 2000.

En 2003, Stomp Records, en association avec Megalith Records, réalise la compilation In Retrospect, qui réunit les plus grands succès des Toasters. Et voilà le premier DVD du groupe, intitulé Little Hidden Secrets.

Mais quel conseil ce géant du ska peut-il donner à Matt Collyer pour l'aider à durer encore dix ans avec Stomp Records? N'écouter personne… L'expérience lui a appris qu'au détour, il y a toujours un escroc qui ne voudra pas te payer même quand tu livres la marchandise. Aussi, la meilleure façon de durer en affaires est de rester petit. C'est probablement pour cette raison qu'il considère la scène canadienne en bonne santé, avec The Planet Smashers, qui rayonnent partout dans le monde.

«Don't listen to anybody of any kind. There's always people who don't want to pay you even when you deliver the goods. So the best way to stay in business is to stay small and aim small. If you aim small, you miss small.»

Buck Toaster

Voit-il un futur pour un groupe comme General Rudie? Certainement! Tout ce dont ils ont besoin, c'est d'un appui promotionnel; ils pourraient percer très facilement, tant du côté européen que du côté américain. Le problème dans ce milieu, c'est que le talent n'est pas toujours récompensé à sa juste valeur. Il y a beaucoup de déception lorsque les groupes se rendent compte que le succès n'est pas forcément synonyme d'argent. Beaucoup se séparent ainsi. Pas facile, la vie d'artiste…

Pour en connaître davantage sur les Toasters, procurez-vous leur DVD, qui regorgent d'entrevues et d'extraits en concert.

Sauter le menu
Skarlatine > Mars 2005 > The Toasters

Lancement

Lo and the Magnetics

Lo and the Magnetics

Lancement officiel de l'album A Part

Scène

General Rudie

General Rudie

General Rudie et The Hoodlums en spectacle…

Archives

The Toasters

Little Hidden Secrets

Little Hidden Secrets: sur scène et sur DVD!

© mmv — Skarlatine, la fièvre du ska!