Sauter le menu

Fiches biographiques

Références

Suisse

Cette page contient de courtes descriptions biographiques et des liens vers les sites Web officiels des artistes punk-ska originaires du Québec:

Malgré nos efforts, notre meilleure volonté et notre grand souci de rigueur, nous sommes conscients que cette page demeure incomplète. Nous tenterons d'ajouter des liens sur une base mensuelle, quoique nous ne prétendrons jamais faire preuve d'exhaustivité. Revenez nous visiter bientôt pour voir les changements!

Pouffy-Poup

Genève — Si vous êtes à un concert de Pouffy-Poup, que vous sentez perdre le contrôle de vos pieds, que ceux-ci se dirigent malgré vous vers le devant de la scène en effectuent d'innombrables pas de danse, n'essayez surtout pas de résister, car ceci est le terrible et puissant symptôme de la fièvre du ska et nul ne pourra s'y soustraire.

Une section rythmique au contretemps torrides, des cuivres époustouflants et le son mélancolique d'accordéon se fusionnent pour accompagner des textes engagés dans un cocktail vitriolique qui propage un ska festif sur toutes les scènes où sévit Pouffy-Poup.

The Peacocks

Les Peacocks sont les héritiers des Clash, des Stray Cats et de Social Distortion!

Le groupe a commencé à se produire sur scène de façon continue à partir de 1990. Le trio avait commencé en jouant du punk ska, mais s'est rapidement orienté vers un style de musique punk rockabilly.

Les références musicales à l'œuvre de Joe Strummer, Brian Setzer et Mike Ness y sont probantes, ce qui, cependant, n'a jamais empêché les Peacocks de développer une sonorité qui leur est propre. Ses albums les plus connus en Amérique du Nord sont Angel (2001), It's time for… The Peacocks (2004) et Touch and Go (2007).

© 2000–2008 — Skarlatine, la fièvre du ska!