Fiches biographiques

Références

Artistes français

Cette section contient de courtes descriptions biographiques et des liens vers les sites Web officiels des artistes ska originaires de la France:

Malgré nos efforts, notre meilleure volonté et notre grand souci de rigueur, nous sommes conscients que cette page demeure incomplète. Nous tenterons d'ajouter des liens sur une base mensuelle, quoique nous ne prétendrons jamais faire preuve d'exhaustivité. Revenez nous visiter bientôt pour voir les changements!

Acapulco Gold

Paris (Île-de-France) — — Formé en 2001, Acapulco Gold a acquis une bonne expérience de la scène. Depuis ses débuts, la formation a donné des centaines de concerts et réalisé deux albums, dont Latin Ska Party en 2008.

Bérurier Noir

Bérurier Noir, 2006

Le groupe punk de la scène alternative française des années quatre-vingt Bérurier Noir est formé de Loran à la guitare et Fanfan (François) au chant. Soutenu à la base par le mouvement des squats parisiens, le duo se produit en spectacle avec une boîte à rythme et une sorte de troupe de cirque. Le groupe se dissout en 1989. Le concert de Montréal restera gravé dans les mémoires au Québec.

Après la réunion du groupe en 2003, le groupe punk traverse une autre fois l'Atlantique et joue sur les Plaines d'Abraham lors d'une Fiesta bérurière historique, en 2004, devant plus de 50 000 agités.

En novembre 2005, le groupe sort un coffret intitulé Opéra des loups comprenant des images en concert (Rennes, 2003; Paris, Québec et Dour, 2004). En juillet 2006, le groupe annonce la sortie de l'édition québécoise de L'Opéra des loups, augmenté du disque Chants de meutes et du documentaire Territoire libéré, qui revient sur les motivations et les préparatifs du spectacle de Québec. Puis, en septembre 2006, le groupe sort un ultime album de composition intitulé Invisible, avant de se dissoudre pour de bon.

Jim Murple Memorial

Montreuil (Île-de-France) — De Jim Murple, on ne sait presque rien. Il serait né dans les années vingt et on le voit dans les honky-tonks et autres bars du Tennessee une guitare à la main.

Il débarque dans les années soixante sur les côtes des Caraïbes où, fusionnant le rock énergique et la musique nonchalante de la Jamaïque, il devient, avec des musiciens locaux, le créateur du fameux R&B jamaïcain — le shuffle — et le précurseur du ska et du rocksteady. Il disparaît à la fin des années soixante sans laisser la moindre trace discographique.

Il est l'emblème de tous ces musiciens méconnus qui ont, dans l'ombre, contribué à ériger les fondations de la musique populaire afro-américaine. Jim Murple Memorial rend hommage à ces précurseurs en interprétant, en composant et en enregistrant de la musique shuffle, ska et rocksteady, et ce, dans l'esprit des années cinquante et soixante.

Kerly Coca

Touraine (Loire) — Kerly Coca envoie la sauce! C'est vif, ça va vite, c'est dynamique. Inspirés de rock alternatif (Ludwig Von 88, Mano Negra) enrichi de riffs métal, les six musiciens fusionnent avec entrain leur musique punk avec du ska pour obtenir un résultat festif.

Entre des textes résolument engagés et un second degré caustique, leur talent se révèle lors de prestations scénique décoiffantes. Que l'on nomme leur musique «Happy Bourrin», «Tralala Trash» ou «Fusion Festive», celle-ci ne laisse personne indifférent!

King King Bool Factory

Paris (Île-de-France) — Peu après la sortie du premier opus du King Kong Bool Factory, le titre «Paris, la capitale» fut sélectionné en tête de lice par le jury de la Grosse Radio pour le TNT (Top des nouveaux talents), un choix ratifié par le vote des internautes, grâce auquel la chanson s'est hissée à la quatrième place. Le répertoire varié et cohérent du King Kong Bool Factory pulse au rythme du ska, explorant toutes les facettes du genre, du reggae au ska-punk en passant par le rock-steady et le revival.

Lord Skalipsoul

Crée en 1995, la formation originale était connue sous le nom d'Alerte à Skalibu. Après des dizaines de concerts et de festivals, elle est sélectionnée pour participer au Tour en Région en 2000, année au cours de laquelle le groupe signe avec le label Mercury. Un maxi de cinq chansons, intitulé Back from Mercury, sort en 2003, juste après la fin du contrat. Faute d'accord artistique, le groupe se sépare.

Malgré tout, Lord Skalipsoul revient sur scène, accompagné désormais de la formation Skalibu All Stars, née de rencontres fortuites entre musiciens de divers horizons.

En spectacle, le groupe déploie toute son énergie en revisitant les standards jamaïcains de Ken Boothe ou Lord Tanamo, associant au ska des thèmes de Horace Silver, Gershwin, mais surtout, en interprétant ses propres compositions au son authentique du calypso, du ska des années soixante et du reggae.

Autoproduit, l'album In the Studio! (indépendant, 2005) donne un bref aperçu de ce que le groupe français de skalypsoul peut offrir sur scène.

Los Tres Puntos

Rambouillet (Île-de-France) — Depuis 1995, de concerts en concerts, Los Tres Puntos sillonnent les routes de France et d'Europe pour faire partager son amour du ska et son attachement aux valeurs de la scène alternative. L'année 2005 marque les dix ans du collectif de musiciens, dix ans de débrouillardise et d'autoproduction, dix ans de batailles pour faire en sorte de maintenir Los Tres Puntos en dehors des sentiers battus. Le groupe en profite pour composer et réaliser son troisième opus nommé à juste titre 10 ans ferme! En fait, Los Tres Puntos est un groupe alternatif qui fonctionne de façon atypique: le groupe s'occupe de ses productions, de ses tournées et de sa promotion, pas dans le but d'accroître les marges de bénéfices, mais pour continuer à donner un sens à sa démarche musicale.

P.O. Box

Nancy (Lorraine) — Après avoir réalisé une démo intitulée Fartcore en 2001, P.O. Box a signé chez Winged Skull Records pour la réalisation d'un maxi intitulé Rock My Reality en 2004. Fait intéressant, aucun des membres n'était un musicien avant l'année de fondation du groupe. Ainsi, chacun a appris son instrument avec la formation du sextuor.

…And the Lipstick Traces

Des milliers et des milliers de kilomètres à travers les routes d'Europe a conduit le groupe à l'enregistrement de son premier album, intitulé …And the Lipstick Traces, ainsi qu'à la signature, en avril 2007, chez Long Beach Records Europe. Le mois suivant, soit en avril 2007, le groupe réalisait son album au Japon chez Unattractive Records.

Se situant sur l'échiquier des styles musicaux quelque part entre Mad Caddies, Big D and The Big Tables et Against Me!, le groupe a joué avec des formations aussi variées que Streetlight Manifesto, The Slackers, The Toasters, The Planet Smashers, The Skatalites, Guérilla Poubelle, Skarface, Lofofora et Mass Hysteria.

SKAO

Formé en 2003 dans la région parisienne, le groupe SKAO, qui propose un cocktail musical composé de rock, de ska et de punk au féminin. Depuis 2004, le groupe a multiplié les concerts (France, Suisse, Belgique) avec des noms tels que Big Mama, Los 3 Puntos, Skarface, 100 Grammes de têtes, Les Caméléons, Hushpuppies et New York Ska Jazz Ensemble. Son premier maxi, écoulé à 1500 exemplaires, est sorti en 2005 et le premier véritable album, intitulé L'O qui dort, a suivi trois ans plus tard, en mars 2008.

The Liquids

The Liquids

Paris (Ile-de-France) — Originaire de Paris et de sa région, le quintette élabore une mixture de sons jamaïcains des années soixante et de rythmes des années soixante-dix, le tout agrémenté d'un soupçon de musique soul. Musiques ska, early reggae, rocksteady et soul, portées par la voix sensuelle de la chanteuse et les chœurs virils des musiciens, voilà la recette du cocktail musical que propose le groupe The Liquids!

Marcel et son orchestre

Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) — Profession: rock star. (Permis d'en douter…) Envie de poésie? Besoin de vacances, d'un diagnostic? À la recherche d'une ambiance idéale pour les préliminaires? Et si vous osiez Marcel et son orchestre? Envie d'être surpris? Besoin d'être étonné? À la recherche de nouvelles sensations? Et si vous tentiez l'expérience Marcel? Mais attention, mieux vaut vous prévenir: ce n'est toujours pas des chansons à boire, souvenirs de bars et brèves de comptoir.

Bon, ce n'est pas du lounge non plus. Dans l'univers Marcel, les sociologues, les sémioticiens et même les critiques se perdent en conjectures. Difficiles de les caser, les Marcel s'amusent à brouiller les pistes, se jouent de tous les codes et crient bien fort: «Méfiez vous des apparences».

Marre de simuler, de vous mentir, d'être à moitié satisfait? Si vous osiez enfin Marcel et son Orchestre? Agitateur et mauvais esprit, voilà 20 ans qu'il fait la différence. Remède contre la morosité, Marcel est un exutoire, pas un anesthésique. Il ne fait pas l'autruche. S'il lui arrive de se cacher sous la couette, c'est en agréable compagnie. Marcel appuie là où ça fait mal. Il exorcise ses peurs en leur riant en pleine gueule. Marcel n'a pas besoin de se faire maniaco-dépressif pour donner de la profondeur à ses propos. Si la joie de vivre est trop souvent considérée comme ordinaire, elle est pour Marcel le meilleur pied de nez à tous les castrateurs.

Devenez tendances, prenez cinq ans d'avance sur votre époque… Osez Marcel et son Orchestre!

Smokin' Fuzz

Smokin' Fuzz

Montereau (Île-de-France) — Ce groupe est composé de huit musiciens aux cultures musicales variées et qui s'allient autour d'un son qui fusionne le ska, le rocksteady, le reggae, le jazz et la musique funk.

En 2005, et après deux maquettes promotionnelles (maxi), Smokin' Fuzz sort son premier album, intitulé Papel por Favor. Quatorze titres produits par le label Big8 Records et distribués par les Productions Spéciales, qui éparpilleront les chansons dans plusieurs compilations. En juin 2007, le groupe lance son deuxième album, intitulé Walla Pourquoi, un disque aussi varié mais dont la qualité de l'enregistrement est davantage peaufinée que le premier.

Tryo

Le quatuor acoustique Tryo est né du hasard et de l'amitié en 1995. Le groupe explore des horizons musicaux influencés par les musiques de la Jamaïque, de l'Afrique et de l'Inde. Il a produit quatre albums en carrière: Mamagubida (1998), Faut qu'ils s'activent (2000), Grain de sable (2003), Ce que l'on sème (2008). Le groupe est un habitué des Francofolies de La Rochelle et du Festival d'été de Québec.

Two Tone Club

Montbéliard — Two Tone Club est un groupe de ska inspiré par la musique mod-ska britannique de la fin des années soixante-dix. Le groupe joue d'autres styles de musique cependant, dont le skinhead reggae et le rocksteady.

Two Tone Club

La formation de huit musiciens a produit son premier disque, intitulé Number 1, en 2002. Il a ensuite, avec Productions de l'impossible, sorti l'album Turn Off (2005).

Pour l'enregistrement et la réalisation de son troisième album, intitulé Now is the time (2007), le groupe a fait appel à Brian Dixon et Glenn Miller. Selon la critique , ce disque est l'ouvrage le plus abouti du combo à ce jour.

La Rue Kétanou

Chanson française, folk, reggae, jazz manouche, flamenco, rap, tout ça, c'est La Rue Kétanou. Mélanges, voyages, rencontres, échanges, vive la vie! C'est leur crédo, leur raison et leur manière naturelle d'exister. Citoyens du monde, ils jonglent déjà pas mal à eux trois avec les racines: marocaines (Mourad Musset), portugaises (Olivier Leite) et belges (Florent Vintrigner).

C'est au Théâtre du Fil que tout commence en 1996: Florent a vingt-quatre ans, Mourad et Olivier, dix-neuf. Branché chanson française, le premier a commencé à écrire. Accordéon en bandoulière, il fonce l'été, en Bretagne, en compagnie d'Olivier (à la guitare et aux percussions) tester ses compos dans la rue et aux terrasses des cafés. Parallèlement, avec ce même Olivier et sept autres membres du Fil, Mourad (alors très rap) a créé Mektoub, où là aussi, le brassage musical va bon train.

Été 1998, île de Ré. Pour mieux accrocher les passants lors de leurs pérégrinations estivales, Florent et Olivier décident de monter un petit spectacle théâtral et appellent leur pote Mourad en renfort. Ledit spectacle s'intitule La Rue Kétanou (selon la fameuse formule «C'est pas nous qui sommes à la rue / C'est la Rue Kétanou!») et le trio n'imagine pas sur le coup qu'il vient d'accoucher d'un groupe… Normal. Chez eux, tout va se passer ainsi! Naturellement. Sans se poser de questions, au fil (au feeling) des frangins-frangines croisés en chemin, dans les squatts et les bistrots chantants… Le groupe fait la première partie de Zebda.

En 2000, La Rue Kétanou sort son premier disque, intitulé En attendant les caravanes et produit par Salut Ô Productions de Tryo, groupe qui les prend en ouverture de son spectacle à l'Olympia et d'une vingtaine de concerts. Enregistré à l'état de maquette, l'album explose de générosité, conjugue fibre tzigane, esprit bohème et flamenco dans le sillage de grands cousins nommés Négresses Vertes et Têtes Raides.

En 2002, la formation présente son deuxième album, intitulé Y'a des cigales dans la fourmilière. Entre petites chroniques, portraits, récits qui dénoncent une société anti-fraternelle, c'est un humanisme sans discours, un sens du partage et un esprit festif qui dominent, dans un métissage musical réaffirmé, saxophone et violoncelle en prime. Dingues de la vie, mais pas dupes, les trois dansent comme des diables avec leur public mais l'invitent à garder les yeux grands ouverts: «C'est pas nous qui marchons pas droit / C'est le monde qui va de travers.»

Rude Boy Skunk

Rude Boy Skunk

Nice (Pays Niçois) — Nés en octobre 2000 dans la galère du milieu du spectacle local, les Rude Boy Skunk ont autoproduit leur premier album intitulé Un air ki fé cinq ans plus tard, en avril 2005. Les membres du groupe se sont connus sur les bancs du Conservatoire régional de Nice et partagent l'amour du reggae. Sur scène, la formation offre une prestation des plus festive. Au programme: rocksteady, électro, reggae, punk, dancehall, ska old-school… Avec plus d'une centaine de dates au compteur, le big band prépare une tournée explosive et un deuxième album.

© 2005–2009 — Skarlatine, la fièvre du ska!