Volume 9, numéro 11 — Novembre 2009

The Slackers

Les chansons perdues…

Les Slackers sont de retour sur disque avec l'album Lost & Found, en vente en Amérique du Nord depuis la mi-octobre sur le site d'Interpunk.

The Slackers' Lost & Found

Pour cet album, le saxophoniste David Hillyard a remonté jusqu'en 1998 pour faire une sélection dans ses archives. Le disque comprend des chansons rares qui datent des débuts de la formation, des versions alternatives de chansons qui sont devenues des classiques du groupe et de nouvelles pièces écrites à partir de compositions inachevées.

En fait, le phonogramme contient à la fois du vieux et du nouveau matériel, mais toutes ces pistes ont en commun de n'avoir jamais vu la lumière du jour au moment d'écrire ces lignes. Il s'agit d'une compilation de pièces qui trainaient dans un tiroir au local de répétition des Slackers.

Certaines étaient incomplètes et n'avaient jamais été mixées ou n'avaient pas leur place sur les albums sur lesquels travaillait le groupe au moment de leur création. D'autres comportaient des erreurs qui ne pouvaient pas être corrigées à l'époque de l'enregistrement sur rubans analogiques. D'autres n'étaient que des ébauches squelettiques et avaient besoin de travail avant d'en arriver à leur forme finale. Une de ces chansons a pris cinq ans à compléter, précise David Hillyard. Si ce n'est pas de la pure fainéantise… Bref, c'était des pièces itinérantes, d'où le titre, Lost & Found.

Par exemple, la cinquième plage, «Lonely Nights», est une composition que Vic Ruggiero a sortie sur un de ses albums en solo. Je l'ai encouragé à l'enregistrer en studio pour l'inclure à notre septième album, Self Medication, se rappelle David Hillyard. Nous avons essayé d'en faire un swing. Nous avons tenté un ska. Rien ne fonctionnait. Puis nous avons tenté un groove lent à la New Orleans. L'idée était prometteuse, mais il semblait manquer quelque chose au niveau de la ligne de basse et de la progression d'accords.

Devant la pression liée à la sortie de l'album, la chanson fut finalement tablettée. Mais en ressortant cette chanson des archives, Hillyard fut happé par le groove de la batterie: Cela ne sonnait comme aucune autre chanson que nous avions enregistrée auparavant. Le groupe a commencé à nettoyer la section rythmique afin de mettre en valeur la batterie. Vic a ajouté de l'harmonica. On a ajouté des cuivres. Soudainement, la chanson a pris forme. C'est l'une de mes favorites sur l'album.

Vous pouvez d'ores et déjà entendre quelques-unes de ces chansons et connaître la petite histoire de chacune des pièces sur la page des Slackers (www.myspace.com/theslackers). En terminant, nous avons appris que les Slackers allaient sortir un nouvel album au printemps 2010 chez Epitaph.

Sauter le menu
Skarlatine > 2009 > Novembre > The Slackers

Disque

The Expos

La formation The Expos présente l'album Blackwater!

Go Jimmy Go

La formation Go Jimmy Go de retour sur disque!

© 2009 — Skarlatine, la fièvre du ska!