Volume 9, numéro 9 — Septembre 2009

Les Colocs

Il me parle de bonheur…

Après le spectacle Poussières d'étoiles, un hommage aux Colocs présenté dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, les Colocs ont font paraître un disque intitulé La Comète.

Les Colocs

Sawatzky, Vanderbiest et les frères Diouf ont composé une musique sur les paroles de ce qui est probablement le dernier texte de Dédé Fortin, un texte qu'il a télécopié à son gérant quelques heures avant de se faire hara-kiri. Intitulé «La Comète», le texte a été publié dans les pages du quotidien La Presse après que le corps inanimé de l'artiste fut découvert par ses amis.

C'est le bassiste, André Vanderbiest, qui a retrouvé l'enregistrement de la voix de Dédé et qui l'a remis à la famille. Un aboutissement en termes d'écriture, selon Vander. Cette chanson représente assez fidèlement l'état d'esprit au Québec au moment de son écriture. À mon avis, elle est encore d'actualité aujourd'hui. C'est une chanson qui, je pense, sera immortelle.

Trois versions de la chanson ont été endisquées. Comme dans le temps, il y avait une atmosphère de rassemblement durant l'enregistrement de la chanson, explique le guitariste Mike Sawatzky dans les pages liminaires de la pochette. On ne s'est pas juste retrouvé entre nous, on s'est plutôt tous retrouvé avec Dédé pour une dernière fois en studio. Inspirés des mots et la mélodie de Dédé, nous avons aussi eu la chance de retrouver le style musical des Colocs. Cette inspiration positive nous a apporté beaucoup de bonheur.

Lorsqu'André est parti, c'est un peu comme si, un jour, la lune n'était plus revenue éclairer notre ciel selon son cycle habituel, écrit la famille. Un élément fondamental avait disparu de nos vies. Avec le temps… à force de revisiter son œuvre, sa courte histoire et son cœur — que nous connaissons si bien —, nous en sommes venus à ne voir que sa vie. Et cette chanson posthume est, elle-même, comme une comète qui revient illuminer notre univers.

La famille croit que Dédé aurait pu demeurer plus longtemps parmi nous: Comme une comète, André nous a laissé une image intense et fascinante et une traînée de questions, lumineuses et sombres à la fois. Et il est parti trop vite, filant à haute vitesse vers un lieu mystérieux. Son départ précipité nous a incités à observer sa vie de plus près, à porter attention à ses interrogations et à ses éclairs de sagesse… souvent rageurs.

Les membres de la famille du disparu remercient par ailleurs tous ceux qui ont témoigné leur sympathie lors de son départ et qui les encouragent à continuer à faire progresser son œuvre et à combattre cette maladie qui l'a emporté. Une partie des profits de la vente du disque sera versée à la Fondation Dédé Fortin, qui œuvre à la prévention du suicide et des maladies mentales.

Réalisé par Mike Sawatzky et mixé par Pierre Messier, le disque inclut les parles de la chanson telle que rédigée par André Fortin avec ses propres ratures et corrections.

Sauter le menu
Skarlatine > 2009 > Septembre > Les Colocs

Scène

Ska Fest

Première édition du Festival Ska de Montréal!

Gala

Gamiq 2009

Les artistes en nomination au Gamiq 2009

© 2009 — Skarlatine, la fièvre du ska!