Volume 1 — 2001

The Planet Smashers

The Planet Smashers' No Self Control

Sans modération

Les Planet Smashers présentent leur quatrième album, intitulé No Self Control (The Planet Smashers, 2001).

Réalisé par Steven Drake (Tragically Hip, Barenaked Ladies, The Odds), No Self Control se distingue des trois albums précédents.

Dès la première écoute, on remarque les guitares acérées sur les chansons «Blind» et «Sk8 or Die». Puis, il y a «Record Collector», que vous ne pourrez plus cesser d'écouter, plusieurs fois de suite, encore et encore.

Le saxophoniste Leon Kingstone a repris le poste occupé par Aaron Mathers sur le troisième album, Life of the party (Stomp Records, 1999), qui avait permit aux Planet Smashers de se faire connaître à l'extérieur de la scène alternative et du cercle des radios collégiales, avec une qualité sonore relevée de plusieurs crans par rapport au son «garage» de l'album éponyme (Stomp Records, 1995).

Seulement deux ans après la fondation du groupe, on ne pouvait déjà plus parler d'un groupe local, mais d'un phénomène national, avec des spectacles à travers le Canada et la sortie de l'album Attack of The Planet Smashers (Stomp Records, 1997).

Le disque No Self Control fut produit avec la participation de nombreux musiciens invités tels que Liam O'Neil (The Undercovers) à la flûte et au clavier, John Jordan (Me Mom & Morgentaler) au saxophone baryton, Lorraine Muller (The Kingpins) aux chœurs et Ronee Nurse (Race), à la voix sur «Goin' Out».

L'enregistrement a eu lieu aux studios Silent Sound de Montréal et Greenhouse de Vancouver.

Sauter le menu
Skarlatine > 2001 > Chris Murray

Disque

Chris Murray

Chris Murray: 4-Trackaganza!

4-Trackaganza!, troisième meilleur album ska en 2001…

General Rudie

Cooling the Mark

Cooling the Mark, un périple musical intense…

The Slackers

The Slackers' Wasted Days

Wasted Days, le cinquième album…

© 2001 — Skarlatine, la fièvre du ska!