Sauter le menu

Histoire de la musique SKA

Historique: Canada

La synergie pan-skanadienne

Au Canada, vers la fin des années quatre-vingt, le ska a influencé les groupes King Apparatus et Me Mom & Morgentaler.

King Apparatus The Kingpins

En 1995 à Montréal, le label Stomp Records ouvrait boutique sur la rue Rachel et contribuait à canaliser les énergies de la scène canadienne.

La série de compilations The All Skanadian Club (Best of Canadian Ska) a créé un véritable effet de synergie, ce qui a contribué à accroître la popularité des spectacles ska partout au Canada.

L'étiquette Stomp Records endisque entre autres Gangster Politics, General Rudie, The Gamblers, The Planet Smashers, The Kingpins, Skavenjah, J.F.K. and The Conspirators et Whole Lotta Milka.

Le label a connu toutes sortes de changements au cours des années, survivant à la fin de sa distribution américaine chez MOON SKA Records. En 2000, Stomp fusionne avec 2112 Records pour former Union Label Group, et Mayday! Records, un label classé «street punk/oi», les rejoint en 2002.

Aujourd'hui, on peut trouver tout ou presque sur sa liste grandissante d'artistes internationaux: allant du hardcore suédois (Misconduct) au punk américain (Down By Law), en passant bien sûr par le ska avec le son des Toasters depuis 2003 sur la compilation In Retrospect.

Histoire

© 2000–2005 — Skarlatine, la fièvre du ska!