Skarlatine, la fièvre du ska!

Musicographie

The Slackers

Formé en 1991, le groupe The Slackers a expérimenté avec le ska, le reggae, le soul, le rock garage et le jazz, au gré de ses nombreuses sources d'inspiration: The Skatalites, Bob Marley, Lee Perry, Muddy Waters, Curtis Mayfield, Duke Ellington, The Beatles et Bob Dylan.

The Slackers

Le premier album des Slackers, intitulé Better Late Than Never (Moon Ska, 1996), représente une symbiose entre la sonorité de la Jamaïque des années soixante et la culture new-yorkaise des années quatre-vingt-dix.

Après la signature d'un contrat avec Tim Armstrong (Operation IVY, Rancid, Transplants), le groupe réalise Red Light (Hellcat, 1997), dans lequel se manifeste une évolution vers une sonorité encore plus mélancolique. L'extrait «Watch This», que plusieurs ont connu grâce à la compilation Give 'Em the Boot (Hellcat, 1997), remporte un succès à tout casser, avec une rotation intensive sur les ondes des radios collégiales.

L'année suivante, le groupe récidive avec dix-neuf compositions sur un disque intitulé The Question (Hellcat, 1998). L'extrait de cet album, «Have The Time», fait partie de la compilation Give 'Em the Boot II (Hellcat, 1999) et donne lieu à la réalisation d'un vidéoclip.

Après d'innombrables tournées, la dévotion du groupe pour la scène conduit les Slackers à réaliser leur premier album en concert, Live At Ernesto's (Hellcat, 2000). Au cours des mois qui suivent, le groupe ne ralentit pas le tempo avec Wasted Days (Hellcat, 2001), une démonstration de continuité qui défie le superficialité des tendances.

La formation collabore ensuite avec plusieurs artistes sur un projet ambitieux intitulé Slackers & Friends (Special Potato, 2002), dont l'objectif est d'unir les différentes générations influencées par la musique jamaïcaine.

L'année suivante, le groupe fait preuve d'engagement social avec les textes du septième album, Close My Eyes (Hellcat, 2003).

Slackers' International War Criminal

On invite les Slackers à participer à la tournée Deconstruction (2004) en Europe. Le groupe profite de cette visibilité pour sortir un maxi intitulé International War Criminal (Thought Squad, 2004). Ils sortent également le deuxième volume de leur album en concert, Upsetting Ernesto's (Music Machine, 2004).

L'année 2005 s'annonce encore plus chargée avec la sortie au printemps d'un disque combo avec le groupe punk Pulley (Do Tell), la production d'un disque dub intitulé An Evening in Dub, la réalisation d'un nouvel album en studio et l'enregistrement de l'album Slackness de Chris Murray.

Certains membres du groupe ont également une carrière solo et compose pour d'autres artistes. Entre autres, le claviériste Vic Ruggiero a joué avec et a composé pour Rancid (Life Won't Wait, Hellcat, 1998; Indestructible, Hellcat, 2003) et Transplants (Transplants, Hellcat, 2002).

Le saxophoniste David Hillyard est un membre original du légendaire groupe reggae de Los Angeles Hepcat (Out of Nowhere, Moon, 1992). Il a participé à des centaines de jam-sessions, notamment avec Rancid sur la tournée Lollapalooza en 1996. Il est également le soliste vedette de leur pièce «Riot», parue sur la trame sonore originale Beavis & Butthead Do America Soundtrack (Geffen, 1997). Il est bien sûr à la tête du groupe Dave Hillyard Rocksteady 7 (Playtime, Hellcat, 2000; United Front, Do Tell, 2003).

Archives

Discographie

The Slackers' Peculiar

Les Slackers présentent les chansons de l'album Peculiar

The Slackers

Grosse année avec Upsetting Ernesto's et International War Criminal

Slackers' Close My Eyes

Close My Eyes, le septième album du groupe…

Slackers & Friends

Le groupe présente Slackers & Friends

The Slackers' Wasted Days

Wasted Days, le cinquième album…

Entrevue

Vic Ruggiero

Entrevue avec le chanteur du groupe Vic Ruggiero

© 2003–2008 — Skarlatine, la fièvre du ska!